Libération, jeudi 21 janvier 2010

«Révolté et douloureux, mais aussi drôle car désespéré. [...] Dehors peste le chiffre noir est d’une remarquable cohérence artistique. Et politique.» Grégoire Biseau

libe_janvier_2010


Back to top
Our website is protected by DMC Firewall!