L’action culturelle est indissociable de la création.Cette dernière ne peut être pensée et construite sans qu’une réflexion constante sur son rapport au public ne lui soit associée.

L’aspiration de tout artiste est de toucher l’imaginaire, la sensibilité de son contemporain, quel qu’il soit, en lui parlant par la forme et le fond, de sa réalité, de son rapport au monde.

C’est en ce sens que le public est lié à l’acte de création et à l’inconscience inspirée de ses premiers pas.
Qui dit réellement “création”, dit déjà “action culturelle”.

STAGE « Le texte et le corps en musique / La choralité au théâtre »

du 27 novembre au 8 décembre 2017 - LILLE

Ce stage – ouvert aux comédiens professionnels - permettra l’approche d’une forme d’écriture contemporaine : « le théâtre oratorio », et l’apprentissage, pour l’interprète, du jeu associant texte, geste et musique.
Dirigé par les co-directeurs de l’Interlude T/O : Eva Vallejo, metteur en scène et Bruno Soulier, compositeur.

Objectifs pédagogiques :

D’une contrainte première, celle de la musique circonscrivant le texte dans le temps, à son dépassement.
D’un travail d’écoute, de rythme, de respiration au service du sens et de la maîtrise d’une interprétation.
Du parlé et du chanté.
D’une écriture de plateau.

Autant d’aspects d’un travail engageant totalement le comédien dans un parcours à la fois individuel et choral.

À partir de différents matériaux (thèmes, textes théâtraux ou non, ….) et de musiques originales, il s’agira de construire ensemble  une « partition » où textes, gestes et musiques deviennent  indissociables.

Les objectifs du stage seront les suivants :

-    Aborder le lien entre interprétation du comédien et interprétation musicale, et leurs interactions.
-    Maîtriser un cadre musical pour s’en libérer.
-    Approcher les techniques d’interprétation en lien avec une écriture musicale.
-    Utiliser le micro comme élément d’interprétation à la fois musical et théâtral.
-    Intégrer un parcours individuel et choral.
-    Relier la rythmique, la respiration d’un texte à son sens.
-    Développer sa capacité à improviser.
-    Utiliser le chant.
-    Ecrire une partition gestuelle, élément d’une écriture d’ensemble.

Plus d’infos : Interlude Théâtre oratorio / 06 88 60 36 16
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.interlude-to.com

STAGE EN COURS DE CONVENTIONNEMENT AFDAS.
(porté administrativement par le PRATO, Pôle national des arts du cirque / Lille)

>>> CONDITIONS D’INSCRIPTION : envoi d’un CV et d’une lettre de motivation.

Stage Théâtre et Musique

 du 17 au 22 avril 2017 au Théâtre du Peuple / Bussang
 
Eva Vallejo (metteur en scène) et Bruno Soulier (compositeur) poursuivent avec la Compagnie de L’Interlude T/O un travail de théâtre et musique où l’idée de choralité est fondamentale, choralité qui fait voyager la parole, le chant, du chœur au personnage. Ils proposent ici d’approcher une écriture qui fait la part belle à  ces différents aspects : « L’Opérette Imaginaire » de Valère Novarina. C’est à partir de quelques fragments de cette œuvre qu’ils souhaitent construire avec les participants un parcours associant théâtre et musique.

+ d’infos : http://www.theatredupeuple.com/formations-theatrales/stage-theatre-musical-cie-l-interlude

Stage Théatre et Musique

bonhommes

Ce projet est né d’un souhait commun du Centre de Ressources Régional du Théâtre en Amateur et de la compagnie L’Interlude Théâtre/Oratorio de travailler avec les comédiens et musiciens amateurs sur leurs territoires, autour d'un projet artistique fort qui associe le texte contemporain et la musique.

Chaque groupe a participé sur son territoire à un stage de création Théâtre & Musique au printemps 2015, encadré par Eva Vallejo, metteuse en scène et Bruno Soulier, compositeur.

Un stage rassemblant l’ensemble des participants se déroulera en septembre 2015 à Lille et sera suivi de 3 représentations autour de "l'Opérette Imaginaire" de Novarina  :

Samedi 26 septembre 2015 à 20h30 pour le Syndicat Intercommunal de la Région d’Arleux (SIRA). À la Salle des Fêtes, Route de Bapaume, 59169 Férin

Dimanche 27 septembre 2015 à 16h30 pour le Pays des Moulins de Flandre. À la Maison du Westhoek, 9 Place Alphonse Bergerot, 59470 Esquelbecq

Lundi 28 septembre 2015 à 20h30 pour Le Fil et la Guinde (Vallées Lys et Deûle). A la Salle des Fêtes de Linselles,  12 rue Bousbecque, 59126 Linselles

 

Master Classe - Nijni Novgorod (Russie)

aeroflot

 PEER GYNT

Suite à un premier séjour en juillet 2014, Eva Vallejo et Bruno Soulier ont été invités pour la seconde année consécutive à participer au Festival 3 T organisé par l’Alliance Française de Nijni Novgorod.

Du 20 juin au 5 juillet, ils ont mené une master classe THEATRE ET MUSIQUE avec 16 élèves du Théâtre des Etudes de Nijni Novgorod (direction Leonid Tchiguine).

3 juillet 2015 : restitution autour d'extraits de “Peer Gynt” d’Henrik Ibsen présentée par les élèves en langue russe. Mise en scène : Eva Vallejo - Musique : Bruno Soulier.

 crédit image : Bruno Soulier

 

TRIPTYQUE - Ateliers d'interprétation - Ecole du Nord

vignette-ateliersUn atelier dirigé par Eva Vallejo et Bruno Soulier / l'Interlude Théâtre Oratorio.
d'après 
La Noce de Bertolt Brecht, 
Ivresse et Play Loud de Falk Richter.
Avec les élèves comédiens de l'ÉCOLE DU NORD - Lille.
--
Eva Vallejo et Bruno Soulier ont rencontré une première fois les élèves-comédiens de la promotion au printemps dernier, avec un travail autour de « L’Opérette Imaginaire » de Valère Novarina. De ce premier rendez-vous est née l’idée d’un atelier d’interprétation consacré à Bertolt Brecht : La Noce (1919) et Falk Richter : extraits de Ivresse et Play Loud (2012.)
--

« Le théâtre musical, la choralité, la distance, les rapports amoureux, leur inscription dans un contexte économique et politique, sont autant de lignes de force qui, de façon différente, traversent ces deux écritures théâtrales à près de 100 ans d’intervalle, tout en engageant l’art du comédien dans l’apprentissage de codes de jeux radicalement différents. Confronter ces derniers, questionner à travers eux une histoire théâtrale, les rapports de la musique et du mot, en même temps qu’une vision du théâtre sur la société, c’est ce que nous a permis de faire le glissement d’une écriture à l’autre. »  Eva Vallejo et Bruno Soulier

Back to top